Douleurs articulaires? Vos tendons sont-ils en santé?

 

On s’inquiète toujours des frottements entre les cartilages.

Mais pourquoi y a-t-il trop de frottements? Pourquoi deux os en viennent-ils à frotter l’un contre l’autre et ainsi provoquer des douleurs? 

 

Parce que l’articulation n’est plus bien tenue. Elle n’est plus retenue comme il faut par les tendons. Et c’est ainsi que le cartilage s’use et que les os finissent par se retrouver en contact l’un avec l’autre.

 

Votre cartilage et vos tendons peuvent être comparés aux freins d’un vélo 

 

    • cartilage, ce sont les patins de frein, c’est-à-dire les caoutchoucs qui frottent contre la roue ; 

        

     •vos tendons, ce sont les câbles qui serrent ou desserrent les patins de frein. 

        

Si les câbles sont détendus, rouillés, bloqués, vous aurez beau mettre des patins de compétition, votre vélo ne freinera pas, votre vélo sera un danger public, pour les autres et pour vous-même. 

 

C’est pourquoi vous devez vous poser cette question : mes tendons sont-ils en bonne santé ? Sont-ils assez solides ? Retiennent-ils comme il faut mes articulations ? Permettent-ils d’éviter les mauvais frottements du cartilage ? 

 

Vous avez des tendons pour tenir les articulations de vos bras et de vos jambes. Des tendons qui tiennent en place vos hanches et vos épaules. Des tendons dans le cou, dans le dos, les coudes, les genoux, les pieds, les doigts, les poignets et les orteils… Le tendon d’Achille, que vous connaissez bien, n’est qu’un seul de vos tendons parmi 4 000 ! 

 

 

Il est donc important que chacun d’entre eux soit en pleine forme pour vous aider à vous déplacer et à poursuivre vos activités (jardinage, cuisine, marche, etc.). 

 

Le problème, c’est que même en sollicitant « normalement » vos tendons, ils s’usent avec les années. 

 

Le rôle du collagène pour renforcer vos tendons

Le collagène est la protéine la plus abondante du corps humain. Elle compose la majeure partie des tissus conjonctifs, c’est-à-dire les tissus qui tiennent nos organes ensemble, dont les tendons. Mais le collagène est aussi très présent dans le cartilage et les os, à la base de la structure des articulations. 

 

Les extrémités des tendons, qui en sont les parties les plus solides, peuvent être composées jusqu’à 99 % de collagène. 

 

Quand la quantité ou la qualité de votre collagène est insuffisante, de petites déchirures apparaissent dans le tendon, ce qui l’affaiblit et cause une douleur. Lorsque ces petites déchirures se produisent au niveau du genou, de la hanche, des doigts, vous avez l’impression d’avoir « mal aux articulations ». En réalité, ce sont vos tendons qui vous font souffrir. 

 

Avec l’âge, ce phénomène s’accentue, car votre corps produit de moins en moins de collagène. C’est comme cela pour tout le monde. La consommation de tabac, d’alcool, de café, mais aussi le stress, la pollution ou encore la ménopause épuisent encore davantage vos réserves de collagène. 

 

À 40 ans, le niveau de vos réserves en collagène peut être réduit de 30 %. À 50 ans, de 45 %. À 60 ans, de 60 %. À ce stade, il est urgent de réagir en aidant votre corps à reconstituer ses réserves de collagène. 

 

Il existe plusieurs types de collagène, mais celui qui se trouve dans les articulations et les tendons est le collagène de type II. 

 

Comment s’assurer d’avoir de bonnes réserves de collagène?

Une manière naturelle et peu coûteuse d’augmenter vos réserves en collagène consiste à réintégrer dans votre alimentation des plats gélatineux et à base de cartilage (os à moelle, bouillon, poissons entiers, tête ou foie de veau, pied de cochon, poule au pot, tripes, andouillette…). LOL, je vous entends déjà ricaner en vous disant que vous ne mangerez jamais ce genre de mets. Si c’est le cas, il est impossible de maintenir des apports suffisants en collagène. Je vais tout de même partager avec vous une recette de bouillon d’os à moelle que j’adore et qui non seulement amène des nutriments et boost votre système immunitaire mais vous donne aussi une bonne quantité de collagène. 

 

Si par contre vous souffrez déjà, la consommation régulière de ces plats et des bouillons sera sans doute insuffisante pour reconstituer vos réserves. 

 

C’est pourquoi de nombreuses personnes prennent des compléments nutritionnels de collagène. Voici ci-bas celui que je vous recommande : Collagenix de la marque ATP

https://www.atplab.com/fr/produits/collagenik/?c=243978f8b175

www.atplab.com

 

 

 

Sources :

  

Article tiré de la revue scientifique Santé Nature Innovation